fbpx
L
E
S
A
R
È
N
E
S
Was ist das ?

Was ist das ?

Chroniques d’une Française à Berlin

« Un déjeuner au restaurant du Sénat à Paris puis, quelques jours plus tard, un autre à la cantine du Bundesrat à Berlin m’en ont appris beaucoup plus que tous les traités de droit constitutionnel sur le fonctionnement de la démocratie dans nos deux pays. »
Pascale Hugues

Pascale Hugues vit à Berlin depuis vingt-cinq ans. L’Allemagne n’est pas encore son vrai Heimat, et la France a cessé d’être le pays familier de son enfance. Vivre entre deux pays, c’est comme porter des petites antennes occupées en permanence à capter les différences, le « pas pareil » chez l’un et chez l’autre.

À travers vingt-six chroniques, l’auteure épingle avec malice nos différences et nous parle sans aucun tabou de notre rapport au corps, à la nature, à la gastronomie, à l’ordre, à la politique, au sexe, au passé, à la nation… sans oublier toutes ces expressions et tous ces tics de langage français ou allemands qui sont autant de marqueurs de notre vision du monde.

Alors, vous êtes plutôt Birkenstock ou Louboutin ? Luxembourg ou Tiergarten ? Macarons ou forêt-noire ? Lenôtre ou KaDeWe ? Mona Lisa ou Néfertiti ?…


Infos

Was ist das ?
30 août 2017
18€ 240 145x220 mmmm 9782352046509 7175749

Vous aimerez aussi
L'école des filles
L'école des filles
L'école des filles
Marthe et Mathilde
Marthe et Mathilde
Japon, le guide idéal
Japon, le guide idéal
Japon, le guide idéal
  • Nouveauté
Tokyo, le guide idéal
Tokyo, le guide idéal
Tokyo, le guide idéal
  • Nouveauté
La Vie secrète d'un cimetière
La Vie secrète d'un cimetière
La Vie secrète d'un cimetière
  • Nouveauté
L'Incroyable Histoire du Canard enchaîné
L'Incroyable Histoire du Canard enchaîné
Coffret The New Yorker
Coffret The New Yorker
Grands reporters
Grands reporters
C'est très drôle et d'ailleurs c'est belge !
C'est très drôle et d'ailleurs c'est belge !
Comprendre le monde - Les grands entretiens de la revue XXI
Comprendre le monde - Les grands entretiens de la revue XXI
The New Yorker, Bon appétit
The New Yorker, Bon appétit